Windows 10 Cloud pour contrer Google et ses Chromebook

Baptisé Windows 10 Cloud, ce système d’exploitation alternatif et, en partie, délocalisé, devrait être présenté le 2 mai 2017 lors de la conférence #MicrosoftEDU. Le concept est bien connu des utilisateurs de Chrome OS, installé par défaut sur les Chromebook, ces PC à bas prix prisés des étudiants.

L’idée serait de proposer un système d’exploitation adapté aux machines les moins performantes du marché, mais aussi et surtout aux petits budgets, à commencer par les étudiants, déjà très courtisés par Google via les Chromebook ou encore Apple et ses offres spéciales dédiées.

Concrètement, en termes de design, Windows 10 Cloud ne proposerait aucun changement notable comparé à Windows 10 tel qu’il est utilisé aujourd’hui par tout un chacun. Cependant, cette version de Windows ne permettrait de télécharger et d’utiliser uniquement des applications issues de la boutique en ligne de Microsoft, le Windows Store, ce qui limiterait considérablement ses usages. Comme son nom l’indique, Windows 10 Cloud sera aussi et surtout tourné vers le dématérialisé, l’idée étant d’équiper en priorité des machines ne disposant pas de beaucoup d’espace de stockage. Les utilisateurs pourraient ainsi privilégier des programmes Microsoft d’ores et déjà disponibles dans le cloud, à commencer par la suite Office.

windows

Le concept n’est évidemment pas sans rappeler Windows RT, une version allégée de Windows 8, qui a un temps été commercialisé sur des tablettes dotées de processeurs sous architecture ARM. Le site spécialisé Windows Central évoque ainsi les caractéristiques de ces futurs PC censés supporter Windows 10 cloud : processeur quatre coeur (de quelque marque que ce soit) avec un minimum de 32 Go d’espace de stockage et de 4 Go de RAM, le tout capable de tourner en toute autonomie pendant au moins 10 heures. La présence d’un écran tactile sera quant à elle optionnelle.

Ce qui est sûr, c’est que l’événement du 2 mai permettra d’en savoir plus sur les nouveautés de la gamme Surface de Microsoft et, peut-être, sur les premiers PC équipés de ce Windows 10 Cloud.

PUBLIÉ PAR
Amaury Libert (Any)